fbpx

La gratitude : une recette simple pour être plus heureux

Quels sont les bienfaits de la gratitude sur son bien-être ?

La gratitude renforce la pensée positive de manière efficace. En la pratiquant, on évite de prendre les choses pour acquises, en les percevant, au contraire, comme des cadeaux de la vie. Cela permet de focaliser son attention, de façon consciente et intentionnelle, sur les choses/événements positifs de son quotidien, et, en parallèle, éliminer ses pensées toxiques. Mais qu'est-ce que la gratitude et comment la pratiquer ?


Définition de la gratitude

Selon Robert Emmons, deux composantes sont essentielles à la gratitude.

La première composante est l’affirmation de la bonté, autrement dit, reconnaître l’existence des bonnes choses et prendre conscience qu’elles sont une chance. Cela ne veut pas non plus dire que la vie est parfaite, ni qu’il faut ignorer ses difficultés et tracas. Néanmoins, en observant la vie dans son ensemble, avoir de la gratitude permet d’identifier et de donner de l’importance aux bonnes choses que l’on a tendance à oublier.

La seconde composante est de comprendre d’où viennent les bonnes choses, et de reconnaître que sa propre personne n’en est pas nécessairement l’origine. En effet, la vraie gratitude nécessite de faire preuve d’humilité. Il est alors important de reconnaître que les bonnes choses proviennent de personnes ou d’éléments extérieurs à soi.

Les bienfaits de la gratitude

Selon des études menées par différents chercheurs, la gratitude génère de nombreux bienfaits.

Physique

• Système immunitaire renforcé

• Diminution des douleurs

• Pression artérielle plus faible

• Plus d’exercices et une plus grande attention portée à sa propre santé

• Sommeil plus long et réparateur

Psychologique

• Émotions positives plus nombreuses

• Sensation de vivacité et d'éveil

• Plus grande joie et plaisir

• Sentiment d’optimisme et de bonheur

Social

• Plus grand altruisme, générosité et compassion

• Meilleure indulgence

• Plus grande ouverture et sociabilité

• Diminution du sentiment de solitude et d’isolation

Comment cultiver la gratitude

Bien que la gratitude présente de nombreux bienfaits, sa pratique peut sembler complexe. Alors comment devenir une personne plus reconnaissante ? Comment la gratitude se cultive-t-elle ?

Voici 3 pistes qui rendent l’exercice de la gratitude plus accessible.

1. Le journal de gratitude hebdomadaire

Tenir un journal de gratitude est l’exercice le plus efficace pour développer sa gratitude. Cela consiste à écrire, par exemple, cinq choses pour lesquelles on est reconnaissant, une fois par semaine.

2. La pensée de gratitude au quotidien

Compter chaque jour les choses pour lesquelles on a de la gratitude est aussi un exercice intéressant. C’est une habitude à prendre au quotidien, qui peut être votre première pensée du matin, ou la dernière du soir. Cet exercice est pratique si on ne souhaite pas écrire.  

3. L’utilisation de rappels physiques

Enfin, il peut être pratique de mettre en place des rappels physiques concrets. Cela peut être particulièrement efficace si l’on souhaite réaliser cet exercice avec des enfants. Un exemple d’ « objet rappel » est celui du « pot de gratitude ». En remplissant un pot avec de la petite monnaie, tout en citant ce pourquoi on est reconnaissant, on développe une routine autour de la gratitude. Et lorsque le pot est rempli, il est alors possible de donner le contenu à une personne dans le besoin ou à une association, ce qui est une belle opportunité de donner en retour de la gratitude que l’on éprouve. 

Quelle que soit la méthode que vous choisirez, les effets de la gratitude sur votre bien-être et le renforcement de vos pensées positives seront rapidement notables, souvent dès la première semaine de pratique. L’exercice du journal est généralement plus efficace, car elle met en place une routine d’écriture, permettant de transformer sa gratitude en un objet concret, et de vous relire lorsque vous en aurez besoin.

Source

Ce texte a été rédigé à partir de l’article Why Gratitude Is Good, par Robert Emmons, publié sur Greater Good Magazine.

Crédit photo : Simon Maage.

 

Laisser un commentaire